terça-feira, 6 de maio de 2008

Riposte Laïque: «Pouquoi je me réjouis de la défaite du maire islamogauchiste de Londres, Ken Livingstone»

  • «Quand il a été élu maire de Londres pour la première fois, il y a huit ans, je m’étais pourtant félicité de sa victoire. Celui que tout le monde appelait "Ken le Rouge" avait d’abord battu les conservateurs, mais aussi Tony Blair, qui avait juré la perte d’un représentant de son aile gauche. J’avais aimé la symbolique que la gauche radicale avait écrasé la gauche "droitière". Mais lors de la campagne pour une loi contre les signes religieux, en France, j’ai vite déchanté. Quelques mois après le vote de la loi du 15 mars 2004, 250 délégués provenant de 14 pays se sont réunis lundi 12 juillet 2004, au London City Hall, à son invitation, pour la tenue du premier rassemblement du groupe de pression pour la défense du foulard islamique en Europe, également appelé "Pro-Hidjab". Le député vert Alain Lipietz, essaya de relayer cette initiative au Parlement européen, mais il ne recueillit que cinq signatures. Ce 12 juillet, Ken Livingstone osa affirmer que la loi française était la plus réactionnaire qu’un pays européen ait voté depuis la Libération, n’hésitant pas à comparer le sort réservé aux musulmans à celui réservé aux Juifs lors de la dernière guerre. Dérapage d’un jour ? Absolument pas ! Caroline Fourest et Fiammetta Venner, quelques mois plus tard, épinglèrent le maire de Londres, et signalèrent avec beaucoup de pertinence ses connivences avec l’islam intégriste, qui se confirmèrent lors du Forum Social Européen. Largement financé par la mairie de Londres, en 2005, ce forum honteux pour les altermondialistes verra les trotskistes du SWP britannique et les islamistes insulter notamment le laïque président d’honneur d’Attac, Bernard Cassen, et notre pays, accusé d’être un raciste et colonialiste pour avoir interdit le voile à l’école. (...)» (Riposte Laïque)

Sem comentários :